La Moxibustion

La moxibustion est l’un des outils de la médecine traditionnelle chinoise.

C’est une technique très ancienne qui est utilisée couramment en Chine et au Japon.
Elle aurait pour origine le mot japonais « mogusa » qui signifie « herbe à brûler ».
Pour ce faire, on utilise des moxas fabriqués à partir de feuilles d’armoise séchées (ou Artémis vulgaris, qui est une plante vivace commune de la famille des Astéracées) réduites en poudre, auxquelles sont parfois incorporées d’autres herbes choisies pour leurs propriétés médicinales.

Le principe repose sur la diffusion de la chaleur émise par la combustion de l’armoise.

En pratique, cela consiste à stimuler par la chaleur les points d’acupuncture pour rééquilibrer l’énergie interne, de réchauffer et désobstruer les méridiens, ce qui va activer la circulation de l’énergie, du sang, évacuer l’humidité, chasser le froid, et renforcer les défenses immunitaires.

Bien que cette technique soit encore peu connue chez nous, l’utilisation de la chaleur pour préserver sa santé ne nous est pas inconnue, nous pouvons citer : la bouillotte, le cataplasme, les infra-rouges…

La moxibustion est préconisée dans les cas suivants :

  • Anxiété,
  • Douleurs dorsales et articulaires,
  • Problèmes digestifs,
  • Règles douloureuses,
  • Rhume,
  • Torticolis…

La moxibustion est déconseillée en cas de :

  • Sous-alimentation ou suralimentation,
  • Brûlure,
  • Fièvre